vendredi 19 août 2011

JENN STERGER CHERCHE À CORRIGER SON IMAGE...



Manifestement, la très sexy Jenn Sterger a eu peur de passer pour une opportuniste et une intrigante. Impliquée malgré elle dans le scandale des messages-textes "inappropriés" du footballeur Brett Favre (voir autre texte sur mon blogue FOOTBALL MANIA AVEC HACKSAW ici), la jolie Floridienne de 27 ans, native de Miami, a craint que cette malheureuse affaire la fasse vraiment passer pour une fille légère et nuise à sa carrière de reporter sportif dans les médias. Elle qui, dans sa jeunesse, a tout fait pour attirer l'attention afin de percer dans le monde du spectacle et de la télévision, a disparu pendant une certaine période de temps parce que, soudain, on parlait trop d'elle ! Et pas tellement en bien... Sterger a engagé un avocat pour étouffer le scandale pendant qu'elle se faisait discrète afin que le public l'oublie un peu, le temps que l'on tourne la page sur cette mésaventure dans laquelle elle nie toute responsabilité. En 2009, un an après cette histoire avec Favre (qui n'a été rendue publique que l'automne dernier), les Jets de New York la congédiait de son poste, qui combinait des fonctions de reporter télé et d'hôtesse sur les lignes de touche. Peu de temps après, Sterger se faisait enlever ses implants mammaires sous prétexte qu'ils avaient accompli leur "mission" et qu'elle était fatiguée de cette image de stéréotype sexuel qui lui collait à la peau. La jeune femme craignait visiblement de ne plus être prise au sérieux dans son métier de journaliste à cause de son étiquette "sexy", accrochée à sa plantureuse poitrine.







À son entrée dans l'âge adulte, cette fameuse poitrine "gonflée" avait grandement contribué à la faire remarquer lorsque Jenn se rendait assister avec ses amies aux parties de football du club de l'Université Florida State (FSU) où elle étudiait alors. Habillées sexy comme ça (photo ci-dessus) et avec un comportement assez racoleur merci, il était bien difficile, pour ces "pétards", de passer inaperçues. À cette époque, vers 2005, Sterger avait bien essayé d'impressionner le personnel de recrutement des agences de casting (cinéma) ou de mannequins avec un porte folio de ses meilleures photos. Mais on refusait de donner suite à ses démarches parce qu'elle ne correspondait pas au "look" ou au profil recherché. Mais la vraie chance que cette ambitieuse jeune femme voulait absolument obtenir se présenta justement en 2005 lorsque, durant un match télévisé du club de football de FSU, la caméra du réseau NBC s'est braquée sur Jenn pendant douze secondes qui ont changé sa vie... Voyant la scène, l'animateur Brent Musberger, qui décrivait la rencontre, s'est écrié :«Mille cinq cents jeunes hommes au sang chaud viennent juste de décider de s'inscrire à Florida State». Ce commentaire a fait beaucoup jaser et, par le bouche à oreille, l'identité de cette ravissante pin-up a été découverte. Les photos de son compte Face Book se sont ensuite répandues sur le web comme une traînée de poudre. À un tel point que, un mois plus tard, Sterger posait pour les revues masculines MAXIM et PLAYBOY !









Mais la nouvelle coqueluche des amateurs de belles femmes en costume d'Ève ne se faisait guère d'illusions à propos de la durée de sa carrière de "mannequin". Sa petite taille (cinq pieds et deux pouces) la désavantageait sérieusement. En 2010, elle obtiendra deux petits rôles dans les films THE TENANT et DON'T FADE AWAY, mais ce sont ses premières collaborations à la revue SPORTS ILLUSTRATED, peu de temps après ses séances de photos la montrant dans son plus simple appareil, qui seront les expériences les plus précieuses pour elle, étant donné son rêve de jeunesse dans lequel elle se voyait journaliste sportif. Son plan avait finalement fonctionné : se servir de son sex-appeal afin qu'il devienne le tremplin pour sa carrière dans les médias. Le mannequinat et ses quelques apparitions sur le grand écran ou dans des messages publicitaires (Dr Pepper, Sprint) étant relégués au niveau d'activités secondaires ou occasionnelles. Après SPORTS ILLUSTRATED s'ensuivirent de courtes expériences médiatiques sur le web (BRO BIBLE), avec les Jets, avec le réseau de télé ABC (pour l'émission RACE TO MARCH MADNESS pendant le très populaire tournoi de basketball qui se tient tous les ans en mars aux USA), et à titre de co-animatrice pour VERSUS (The Daily Line) et comme reporter pour des émissions spéciales à FUEL TV. La jolie Jenn avoue ne pas avoir encore rencontré l'amour de sa vie. En déménageant à New York, elle croyait bien trouver l'âme soeur mais au lieu de ça elle a trouvé sur son téléphone cellulaire les messages insistants et harcelants d'un certain quart-arrière célèbre (et marié !) portant le dossard no 4...



Voici quelques autres magnifiques photographies de Jenn Sterger, qui doit son intérêt pour les matchs sportifs, au fait que son père, déçu de ne pas avoir eu de fils, l'a élevée comme un garçon...







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire