mercredi 14 septembre 2011

MARIA SHARAPOVA : SA LÉGENDE S'ÉCRIT AU PASSÉ, AU PRÉSENT ET AU FUTUR...

Entrée dans la légende du tennis féminin en 2004, en devenant championne de Wimbledon au tendre âge de 17 ans, Maria Sharapova reprend maintenant ses allures légendaires en remontant au sommet de son sport après avoir subi une opération à l'épaule dont peu d'athlètes réussissent à se remettre complètement. No 1 mondiale en mai 2008, tout allait bien pour la ravissante blonde jusqu'à ce qu'elle se déchire la coiffe du rotateur de l'épaule droite. Opérée en octobre de la même année, elle renoue avec la compétition dix mois plus tard. Les observateurs de la scène sportive notent tout de suite que l'ex-championne semble avoir perdu de la puissance, surtout au service, et qu'elle affiche moins de régularité dans son jeu. Ses nombreux admirateurs n'étaient pas habitués à la voir commettre autant d'erreurs. Des doutes s'installent alors dans tous les esprits quant à sa capacité de retrouver ses moyens d'antan. C'était mal la connaître et sous-estimer sa volonté de fer. C'était remettre en question la force de caractère de cette compétitrice acharnée qui se manifeste toujours par le cri caractéristique qu'elle pousse à chaque coup de raquette qu'elle donne durant ses matchs. La remise en forme de Sharapova n'a pas été facile. La fatigue, la douleur, la maladie et d'autres blessures ont mis sa patience et sa motivation à dure épreuve. Mais deux ans après son congé forcé, Maria était de retour au sommet de son sport. Après une victoire en Italie, une place en finale à Wimbledon et un autre succès à Cincinnati, la russe résidant maintenant en Floride s'est hissée au deuxième rang du classement général de la World Tennis Association. Ce qui est un exploit en soi, compte tenu des problèmes de santé qui ont récemment affecté sa carrière.



En juin dernier, le TIME magazine la nommait dans le club sélect des 30 légendes du tennis féminin : passées, présentes et futures. Un accomplissement extraordinaire... L'année précédente elle avait remporté les titres de joueuse la plus populaire et la plus élégante. Ajoutez à ces marques de reconnaissance des revenus totalisant 50 millions de dollars au cours des deux dernières années, ainsi que ses fiançailles avec le joueur de basketball professionnel Sasha Vujacic, et vous avez une jeune femme comblée. À la sportive la mieux payée au monde, il ne manque que quelques victoires dans des tournois du Grand Chelem, accompagnées d'une première position au classement WTA, pour être entièrement satisfaite. La concurrence est forte et la relève lui pousse déjà dans le dos, mais il ne faudrait pas parier contre Sharapova en ce qui concerne ses chances d'atteindre ses objectifs. Même si elle est encore jeune et qu'elle adore toujours exceller dans son sport, Maria ne compte pas s'éterniser sur les courts de tennis. Fonder une famille fait partie de ses priorités dans la vie.




En attendant de concrétiser ce rêve d'avoir des enfants, Maria Sharapova se consacre à sa carrière sportive tout en se dévouant pour des causes humanitaires et en remplissant des contrats publicitaires pour de prestigieuses compagnies associées à la vente de produits de beauté, de luxe et de santé. Parmi ces sociétés versant des millions de dollars pour s'assurer des services de la championne russe, mentionnons entre autres : Nike (contrat à long terme de 70 millions de $), Evian, Landrover, Tiffany, Tag Heuer, Canon, Ericsson, Prince, Cole Haan, etc. Un parfum et une ligne de vêtements portent aussi son nom. Grande (6' 2"), belle et mince, Maria a le physique rêvé pour "jouer" au mannequin. Décidément, elle a tout pour elle...

Voici d'ailleurs un diaporama illustrant ses talents de modèle. Pour en savoir plus au sujet de Maria Sharapova, voir mon article sur le site REINES DU STADE. Vous le trouverez en cliquant sur le lien suivant : http://reinesdustade.blogspot.com/2011/01/maria-sharapova-une-beauté-russe-et.html


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire